+33 6 07 83 65 06

La Ville De Tonnerre

Vue sur la piscine est sur le parc

Fosse Dionne
Source divine établie sur le pédoncule rocheux qui domine l'Eglise St Pierre, ce fut le premier point d'eau de la cité au temps antique où Tonnerre se réduisait à un oppidum (marché fortifié). Cette source vauclusienne, résultat d'une combinaison complexe d'exsurgences et de résurgences, dont l'eau accuse une couleur bleue très caractéristique, a donné lieu à bien des légendes: ses fonds furent longtemps jugés inaccessibles. Les plus récentes explorations ont conduit des spéléologues à une profondeur de 61 m sur 360 m de long. Visite libre ou guidée pour les groupes par l'Office de Tourisme de Tonnerre
Site internet : http://www.tonnerre.fr

Hôtel Dieu Marguerite de Bourgogne
La grande salle des malades date de 1293 ; à l'origine, elle avait 100 m de long. La hauteur totale dépasse 20 m et la largeur est de 18 m. Cet immense vaisseau coiffé d'un énorme toit de tuiles (4500 mètres carrés), reposant sur une fabuleuse charpente en chêne tiré des bois de Maulnes, est l'oeuvre de Marguerite de Bourgogne. Elevée à la cour de Bourgogne, mariée (1268) à Charles 1er d'Anjou (frère de Saint Louis) que le Pape avait fait Roi de Naples et de Sicile, elle a été mêlée à toutes les grandes confrontations historiques, toutes les grandes misères de l'époque.
Site internet : http://www.tonnerre.fr

Hôtel d'Uzès
Cette maison doit son nom à Louise de Clermont qui épousa en secondes noces Antoine de Crussol, Duc d'Uzès, et qui fut Comtesse de Tonnerre pendant 56 ans. L'hHôtel semble avoir été édifié par un riche bourgeois Jean Canelle (1503-1562) receveur des aides et tailles à Tonnerre après 1556. Ses descendants l'occupèrent jusqu'en 1651. Louise de Clermont, amie des Canelle, y aurait simplement séjourné à plusieurs reprises. L'inscription latine est un verset du psaume 126: "Si le seigneur Dieu ne garde cette maison c'est en vain que veille son gardien". Peut-être est-ce une allusion au terrible incendie qui ravagea toute la ville de Tonnerre en 1556, à l'exception de l'Hôtel-Dieu. L'édifice fut acheté par la Caisse d'Epargne en 1879. Une restauration eut lieu en 1888 qui suscita bien des controverses; de cette époque datent les deux statues latérales. Fenêtres à meneaux, tourelle à encoignure, lanterneaux, niches, coquilles, frises ornées avec une délicatesse extrême, d'arabesque, de faunes... toute la décoration de ce monument en fait un bel exemplaire du raffinement de la renaissance.
Site internet : http://www.tonnerre.fr